mardi 7 juin 2011

PLUIE IMPREVUE

Décidément ,les saisons de cette année connaissent vraiment un décalage sans précédant .Le printemps de l'année 2011 a perdu beaucoup de ses couleurs ,ses parfums ,  et de sa douceur  .Les révolutions arabes l'ont rendu chaud ,décoloré ,sentant la mort .
L'été à son tour semble diffèrent ,il s 'annonce frais ,léger et humide . Ce changement climatique  a envahi plusieurs secteurs ; coté artistique la pluie  a surpris à Mawazine  aussi bien le public que les artistes comme la soirée de Hindi Zahra , à Fès  on constate le même procédé ; la pluie a perturbé la musique sacrée ,le chanteur Iranien Mohamed Risa Shadjariam a été contraint de changer l'endroit de la soirée à la dernière minute .
alors que notre agriculteur  celui du tapis jaune on l'oublie pas aussi ,  parce qu'il est le plus concerné par ce changement climatique , ses rêves de la bonne récolte ( l3ame zine ) ne cesse de tomber à l 'eau ,une pluie en pleine période de moisson a fait basculer ses crédits ,ses traites ,ses espoirs , la situation devient de en plus  difficile (tzayrate ) .
Plus rien n'échappe à  la colère de la nature ; la pluie a tout mouillé ;les artistes ,le blé et même la mariée . Dans le jardin  d'une belle résidence  on faisait danser la splendide mariée sur la Ammaria au rythme de la musique Andalouse qui subitement se mélange avec le son d une pluie imprévue .Pour rien laisser au hasard , les  femmes invitées ( haddarate) chuchotaient entre elles : la mariée étant jeune fille ,sûrement elle essuyait  le fond de leur marmite !!!!!!!!!!!